Agence de conception lumière créée en 2006

Des compétences

éclairage urbain
+
mise en lumière patrimoniale
+
éclairage architectural
+
urbanisme lumière
+
Schéma Directeur d’Aménagement Lumière & Plan Lumière
+
éclairage intérieur
+
étude photométrique pour intérieur et extérieur
+
éclairage scénographique
+
projections d’images fixes & vidéo et design sonore urbain

Une équipe

L’agence est gérée par Lionel Bessières, ingénieur ESIP de formation qui a évolué depuis la fin de ses études dans le milieu de la lumière. Tout d’abord assistant d’un grand nom de la conception lumière architecturale, Mr Pierre Bideau, avec qui il a eu l’occasion de travailler sur des prestigieux projets lumières pérennes et événementiels tels que les illuminations de la Tour Eiffel, il complète ensuite ses compétences dans l’univers du théâtre et des équipements scéniques au sein d’une société parisienne (Pariscene).

Il est accompagné de Leslie Labonne, conceptrice lumière et architecte DPLG de formation. Au travers de ces 13 ans d’expérience dont la création et direction de sa propre agence pendant 4 ans et 6 ans chef de projet en Australie, Leslie a pu appréhender plusieurs échelles de projets lumière de l’espace public aux plans lumière, de l’installation aux grands hôtels de luxe à l’international, en éclairage intérieur et extérieur. 

Remi Sauve, ingénieur ENSIP complète l’équipe. Rémi a depuis la fin de son parcours universitaire d’ingénieur fait une spécialisation urbanisme à Centrale Nantes. Son parcours a été complété par un stage au CSTB. Il est aujourd’hui ingénieur éclairagiste au sein de Quartiers Lumières !

Leslie Labonne

Conceptrice Lumière

Architecte DPLG

Lionel Bessières

Gérant, concepteur lumière

Ingénieur ESIP

 

Remi Sauve

Ingénieur

ENSIP

 éclairagiste & designer son

Une approche

Notre meilleur atout est notre passion pour la lumière. Notre métier est passionnant ! Nous voulons penser les projets avec énergie, sincérité et rigueur et toujours en lien avec le projet considéré car chaque sujet est différent.

 

Nos études sont adaptées aux projets aux attentes et objectifs tout en apportant nos conseils sans jamais vouloir imposer une approche égoïste. Ainsi  notre vision se veut créative et raisonnée.

 

Il peut y avoir plusieurs approches différentes concernant l’art de travailler la lumière, chaque agence apporte ses compétences, souvent différentes. Quartiers Lumières propose de combiner des expériences variées de mises en lumière publiques, scéniques et scénographiques afin de réaliser des projets concrets et viables. Nous maîtrisons totalement les technologies de la lumière et de sa mise en œuvre, cette maîtrise permet alors de concevoir des projets pour que les concepts présentés sur papier se transforment toujours en une réalité pérenne et durable.

 

Un projet de mise en lumière devrait toujours être réalisé en respectant les règles de l’art et en prenant en compte l’environnement architectural, écologique et culturel. La lumière ne doit pas se «penser seule» mais comme un élément formant un tout. La réflexion doit alors faire l’objet d’un réel échange entre tous les acteurs du projet.

Des lumières raisonnées

Notre société doit en permanence remettre en question son utilisation de l’énergie et par conséquence son approche liée aux éclairages. Un véritable challenge. Nous ne nous voilons pas la face, nous répondons souvent aux demandes et aux objectifs qui sont fixés par la commande. Mais nous essayons toujours de limiter l’impact négatif des éclairages sur notre planète. Nous aimons la lumière mais nous aimons aussi l’ombre et la nuit nécessaires à la construction d’un projet lumière. Projets intelligents, objectifs raisonnés, systèmes de gestion performants, diverses solutions nous permettent d’être acteurs de mises en oeuvre raisonnées…

 

Toutes les contraintes doivent être considérées (consommation, installation, coût, entretien, pérennité, pollution lumineuse, perception diurne, environnement…) Toutes les techniques sont aujourd’hui disponibles pour participer à ce meilleur contrôle des flux et des niveaux d’éclairement, il faut alors savoir les combiner intelligemment pour transformer la vision diurne de l’espace et créer ainsi une nouvelle dimension nocturne.

Des contextes

La lumière est invisible. Elle ne se perçoit seulement que lorsqu’elle rencontre de la matière ; pierre, béton, brique, atmosphère, pollution… Ainsi une mise en lumière dépend essentiellement de son contexte. En extérieur, nous distinguons lumières fonctionnelles et lumières décoratives. Les premières sont primordiales au quotidien, elles sont avant tout sécuritaires mais ne doivent pas être source de saturation de l’espace nocturne et participer ainsi à une surenchère de niveaux. Les lumières décoratives sont celles qui permettent de vivre sa ville, de la redécouvrir, de l’apprécier et de la transformer. Mais ces deux lumières doivent être jumelles. Il doit alors y avoir une cohésion entre l’éclairage public et les illuminations : harmonisation, cohérence, contrôle. C’est pour toutes ces raisons et parce que la lumière doit rester un outil d’accompagnement, charmant et cohérent qu’il doit y avoir un travail complet, de l’avant-projet aux réglages finaux.